L’immobilier et la crise de la Covid 19 : bilan

La crise sanitaire de la Covid 19 a eu des répercussions sur le marché de l’immobilier. Le confinement a en effet eu lieu au printemps, la période habituellement la plus favorable aux achats immobiliers. Cependant, les régions et les villes ne subissent pas toutes les mêmes conséquences. Voici un tour d’horizon des bilans de la pandémie sur le marché du logement.

Une reprise sur les chapeaux de roues

Contrairement à ce que prévoyaient la plupart des personnes, l’achat et la vente de logements ont repris très rapidement après la sortie du confinement. Les gens qui avaient entrepris un achat immobilier avant la pandémie veulent en effet tout finaliser rapidement, craignant qu’il y ait une hausse des taux d’intérêt. Ceux qui ont vécu les deux mois enfermés dans leur appartement sans extérieur sont de plus en plus désireux d’acheter un logement avec jardin et écument les annonces immobilières. De nombreuses offres de vente sont d’ailleurs mises en ligne. Cette hâte d’achat est aussi due à l’approche du mois de septembre : les familles qui ont des enfants préfèrent que le déménagement soit terminé avant la rentrée scolaire.

Des prix à la hausse

Homme tendant les clés d'une maison

Comme les acheteurs n’ont pas attendu avant de reprendre leurs transactions et se dépêchent de les finaliser, on n’enregistre pour l’instant pas de baisses des prix. Les marchés immobiliers de Lyon, Lille et Nice affichent même des tarifs à la hausse, tandis que Strasbourg et Montpellier se maintiennent.

Un départ vers les zones rurales

Maison à la campagne proche de la montagne

Les personnes qui ont vécu le confinement dans de grandes agglomérations, sans voir de verdure, cherchent maintenant à déménager vers des villes à taille humaine. Ils veulent vivre à proximité de la campagne tout en profitant du confort de la proximité d’une grande ville, comme Avignon. Après cette crise mondiale, le télétravail séduit de nombreux salariés, et la présence de la fibre et d’un bureau à la maison fait maintenant de plus en plus souvent partie des critères de recherche sur les sites d’immobilier.

L’immobilier dans les villes touristiques

Les villes touristiques sont celles qui souffrent le plus de cette période post-confinement. La Côte d’Azur, le marché de l’immobilier à Paris, ou encore Bayonne, Biarritz, des villes et des régions très prisées par les touristes sont désertées. Touchées par la fermeture des frontières et les restrictions de circulation, elles perdent cette année leur clientèle internationale. Ce n’est pas facile de réaliser des visites immobilières via webcam ou en respectant les règles de distanciation sociale.

Article suivant

Quels sont les différents contrats d'apprentissage ?

ven Août 28 , 2020
Vous aimeriez travailler en alternance pour vous familiariser rapidement avec le domaine de l’entreprise ? C’est une excellente solution pour découvrir le monde du travail. Choisissez soigneusement le contrat d’apprentissage qui correspond le mieux à vos aptitudes, à vos envies et à votre cursus. Un diplôme professionnel de l’enseignement secondaire Les […]