Quel statut d’entreprise pour se lancer en indépendant ?

Vous vous êtes enfin décidé à vous lancer en indépendant ou en freelance ? De nombreux éléments sont à prendre en compte, notamment le statut juridique. Grâce à cet article, découvrez les différents régimes juridiques possibles dans le cadre d’indépendant.

Les différentes formes juridiques pour un entrepreneur individuel

Si vous souhaitez devenir un entrepreneur individuel, vous avez l’embarras de choix en terme de statut juridique. Il y a par exemple l’entreprise individuelle qui convient bien aux freelances qui veulent se lancer dans une activité professionnelle seule. Avec ce régime juridique, aucun seuil n’est imposé afin de déclarer votre profession. Grâce au statut juridique d’entreprise individuelle, votre responsabilité équivaut à votre apport dans votre business.
Le freelance peut aussi adopter le régime de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée. Il s’agit d’un régime juridique qui permet de protéger vos biens en cas de saisie par le créancier. Afin d’éviter tout litige, veillez à lister les biens à affecter à votre activité professionnelle. C’est un régime juridique idéal par exemple si vous envisagez de devenir freelance informatique.

Les différents types de statut juridique pour les sociétés unipersonnelles

Si vous avez décidé de créer une entreprise afin de faciliter la gestion de votre projet en freelance, deux possibilités s’offrent à vous en matière de statut juridique. D’une part, il y a l’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Le seul gérant de la société reste le travailleur indépendant. Il doit suivre le régime social des travailleurs indépendants. Un expert comptable en ligne peut vous accompagner durant les phases de création de votre entreprise.

D’autre part, il y a le SASU ou la société par action simplifiée unipersonnelle. C’est une forme juridique d’indépendant qui vous permet d’adopter le statut d’assimilé salarié de l’entreprise. Vous serez également affilié au régime général de la sécurité sociale.

Le portage salarial

Pour adopter un statut juridique indépendant entre l’entrepreneuriat et le salariat, optez pour le portage salarial. Vous travaillez pour le compte d’une entreprise, mais vous êtes libre de produire le chiffre d’affaires que vous voulez. Vous pouvez aussi choisir la façon de démarcher vos clients. Avec ce régime juridique, il est possible de déléguer vos démarches administratives et de réaliser des revenus intéressants. Ce statut juridique vous donne aussi droit aux avantages sociaux du régime général. Cependant, pensez à prévoir un budget pour le paiement des cotisations patronales et salariales. Il faut également prendre en compte la charge de son bureau professionnel.

Bref, il existe différents types de statuts pour votre entreprise. Choisissez celui qui convient à la taille de votre activité et de votre capitale. En cas de doute n’hésitez pas à solliciter l’intervention d’un expert en la matière.